Nous accueillons ici les souvenirs de ce projet qui s'est déroulé en novembre 2001 pour la troisième fois. Vos ajouts, commentaires et photos sont les bienvenues.

Mais nous accueillons aussi d'autres textes, chants, liens, récits et photos qui peuvent prendre ce train pour garder la mémoire.


Départ pour Auschwitz-Birkenau: le "Train de la Mémoire"

Ce train a vu monter 400 lycéens et une centaine d'accompagnateurs, professeurs, parents, venus des établissements de Notre Dame de Sion de Saint Omer, Paris, Evry, rejoints à Dijon par Notre Dame de Sion Marseille et quatre enseignants de l'ITEC de Grenoble.

Ce train a accueilli des groupes venus des écoles catholiques de Saint-Erembert (Saint-Germain-en-Laye), Saint Martin de Pontoise, Juilly (Seine et Marne), Saint François d'Assise de Montigny-le Bretonneux, Fénelon-Sainte-Marie et Massillon de Paris. Ce train a accueilli des journalistes (La Croix et La Vie) et des érudits: l'historien Paul Thibaud, président de l'Amitié judéo-chrétienne de France, le Père Dujardin et des membres du SIDIC (Service Information Documentation Juifs et Chrétiens). Ce train, dont tous les compartiments sont sonorisés, a vécu des débats passionnants et passionnés, il a entendu des instants de recueillement, de méditation et de silence, des moments de musiques, de chants, de poèmes. Ce train a facilité notre confort sur ces 3 500 kms de voyage (deux fois 24 heures) grâce à ses trois responsables que nous remercions, eux qui ont partagé nos réflexions et qui nous ont même fait monter des sandwichs quand, sur le retour, nos provisions venaient à manquer. Ce train qui nous a conduit là d'où les autres ne devaient pas revenir, ce train nous a ramenés.

Mais on ne revient pas indemne d'un tel lieu. Tous, nous nous sommes promis de témoigner, d'échanger. Et ceci et l'objet de ce site.